Vie étudiante : quel est le bilan de François Hollande ?

Un mandat qui prend fin, des élections sur le feu… il est temps de dresser le bilan de ces cinq dernières années !

Sur le plan économique

1. La croissance économique

On est certes loin des prévisions et des promesses de 2012, la croissance économique est restée, durant ce mandat, assez modeste, ne dépassant pas les 0,4% à la première année, es 0,6% à la deuxième année, et 1,2 et 1,3% la troisième et quatrième année.

2. Le déficit de l’Etat

C’est le point le plus important sur lequel s’est penchée l’administration de Sarkozy, pour ramener le déficit de l’Etat sous la barre des 3% exigés par l’Union Européenne.

En augmentant de manière significative les impôts payés par les ménages aisés et des entreprises, ce mandat  pu baisser considérablement la dette de l’Etat.

La recette des impôts sur le revenu n’a cessé d’augmenter pour atteindre en 2016 les 72,3 milliards d’euros (comparés à 56,5 milliards d’euros en 2012), ce qui a permis, entre autres, d’alléger le déficit de l’Etat de 20,7 milliards d’euros (passant de 89,6 milliards d’euros en 2012 à 68,9 milliards d’euros en 2016).

3. Le chômage

On est, encore une fois, loin des prévisions optimistes et des promesses électorales. Ceci ne veut pas forcément dire que le bilan est négatif, mais simplement « moins positif que prévu ».

Si on prend la courbe de l’évolution du taux de chômage sur les 5 dernières années, on remarquera au début une hausse freinée de ce taux, c’est-à-dire que même si le chômage continue à augmenter, il augmente moins rapidement, puis, en 2015, on verra enfin une inversion de la tendance pour aboutir à un taux de chômage qui diminue.

En termes de chiffres, 100 000 personnes ont quitté les listes de pôle emploi en 2016 (autrement dit, 100 000 anciens chômeurs ont enfin trouvé du travail !)

Ceci dit, la France a toujours 3,48 millions de personnes au chômage, c’est-à-dire 556 000 chômeurs de plus qu’au début du mandat !

Sur le plan politique

Deux points importants sont à retenir pour le bilan politique du mandat de Hollande :

1. La législation antiterroriste

A situations exceptionnelle, mesures exceptionnelles. On sait que ce quinquennat à été marqué par plusieurs actes terroristes djihadistes (personne ne pourra oublier les attentats de Paris et de Nice).

Et pour faire face à cette vague de terroriste, certaines mesures ont été prises, notamment l’etat d’urgence et les quatre lois antiterroristes (concernant le renseignement et la surveillance)

2. Le cumul des mandats

Voilà une promesse de campagne tenue ! A  partir de cette année, il n’est plus possible à une personne d’exercer à la fois une fonction exécutive locale ET un mandat de sénateur, de député ou de député européen.

Sur le plan social

1. Mariage pour tous

Voilà ce dont on se souviendra longtemps comme la plus grande réforme sociale de ce mandat.

Après des heures de travail, des manifestations dans les rues, les couples français de même sexe ont enfin eu le droit d’être légalement mariés en France.

2. Santé

Afin de faciliter l’accès aux soins médicaux à tout le monde, la formule du tiers payant à été généralisée, restant tout de même dépendante du choix des médecins qui continuent pour l’heure à la rejeter.

C’est donc un bon pas en avant, mais qui reste inefficace pour l’heure.

3. Retraite

Encore une promesse de campagne tenue, l’âge de la retraite passe à 60 ans pour les personnes qui ont commencé à travaillé avant 20 ans.

Autre aspect positif, le déficit des caisses de la Sécurité Sociale a bien diminué durant ce mandat.

Alors, bilan positif ? Négatif ? A vous de vous faire votre propre opinion. Vous trouverez des infos pratiques sur le site http://www.univ-edu.fr/vie-etudiante/