Quelques conseils pour vendre sa voiture dans un bon état

Nissan fuses pioneering electric innovation and ProPILOT technology to create the new Nissan LEAF: the most advanced electric vehicle for the masses

Que votre voiture soit en panne ou accidentée, sachez que vous pouvez toujours la revendre si vous ne souhaitez plus la réparer. Pour la revendre dans cet état, vous avez le choix entre la vente à un particulier et la vente à un professionnel. La démarche sera différente bien entendu !

Démarche à suivre pour pouvoir vendre la voiture à un particulier

Vendre sa voiture dans l’état actuel demande beaucoup de précautions. Si vous choisissez de prendre la voie de la vente à un particulier, vous devez avant tout publier une annonce pour lui faire savoir. Par ailleurs, vous devez mentionner tous les défauts techniques et mécaniques du véhicule. Très souvent, dans ce genre de situation, les preneurs potentiels tenteront de négocier le prix à un seuil très bas. Ce qui ne convient certainement pas. En faisant exprès de ne pas déclarer les défaillances du véhicule, l’acheteur pourra vous retourner pour un problème quelconque n’ayant pas été notifié et entamer une procédure judiciaire à votre encontre. En somme, ce n’est vraiment pas la solution la plus appropriée.

Procédure à suivre pour la revente à un professionnel

Sachez que vous pouvez plutôt entamer les démarches nécessaires sur le web, pour trouver un acheteur, spécialisé dans le domaine du rachat de véhicule. En d’autres termes, il s’agit d’un professionnel qui rachète tous les véhicules dans leur état, sans exiger aucune réparation de votre part. Ces professionnels possèdent leur site Internet où vous pourrez directement vous renseigner. Indiquez dans le formulaire prévu à cet effet tout ce qui concerne votre voiture (marque, carburant, boîte de vitesse, couleur, nombre de portes). Ce formulaire aussitôt validé de votre côté, vous obtiendrez un devis de la voiture de la part du professionnel. Tout ce que vous aurez à faire, c’est de lui remettre la carte grise non barrée et le certificat de non-gage de moins de 3 mois le jour de la transaction. Par ailleurs, le professionnel du rachat s’occupera lui-même de récupérer l’épave. Si son offre vous semble acceptable, vous serez payé dans les 48 heures, par chèque de banque, en espèces ou par virement bancaire.