Tous les détails sur l’impact du RGPD sur le marketing

Impact de la RGPD dans le marketing du quotidien

 

Afin de permettre à tous les pays européens de s’adapter aux diverses réalités du monde numérique, un nouveau règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) entrera en vigueur en mai 2018. Étant donné qu’il instaure de multiples obligations aussi bien dans la collecte de données personnelles que dans leurs traitements, ce nouveau règlement aura un véritable impact sur le quotidien, notamment au niveau du marketing. Les informations suivantes vous permettront de mieux cerner l’impact du RGPD dans le marketing du quotidien.

 

Le RGPD, qu’est-ce que c’est ?

 

Vu la grande importance qui est désormais donnée aux systèmes d’information, le contexte réglementaire y est beaucoup plus présent, ce qui permet d’assurer plus efficacement la protection des données personnelles des utilisateurs. Pour ce faire, le RGPD prévoit de multiples dispositions parmi lesquelles figure le changement des méthodes de consentement des internautes. En cas de non-respect des normes établies par ce nouveau règlement dont l’entrée en vigueur est prévue pour le 25 mai 2018, de multiples sanctions ont également été prévues. Par ailleurs, même si ce règlement aura un grand impact sur le travail quotidien des responsables de la sécurité des données et des systèmes d’information, le RGPD concerne tous les niveaux de gestion d’une entreprise, notamment le marketing. Quel impact peut-il alors avoir sur le marketing au quotidien ?

 

Les changements que le RGPD engendre au quotidien

 

Au niveau des services communication et marketing, le consentement de l’internaute sera désormais la principale préoccupation des entreprises. Ainsi, durant le processus de collecte et de traitement des données personnelles de l’internaute, les entreprises devront au préalable obtenir le libre consentement de ce dernier. Pour pouvoir être en phase avec ce nouveau règlement, les sociétés devront mettre en œuvre plusieurs pratiques. L’on peut ainsi évoquer le fait que le consommateur doit désormais exprimer de manière positive son consentement dans un formulaire clair et explicite. Le consentement de l’internaute ne doit également pas être une condition à l’inscription à l’une des prestations que l’entreprise offre. Pour être en parfaite conformité avec ce règlement, il est également préférable que la société procède à la mise en place d’un système de consentement répété. Ceci implique donc que le consommateur doit donner à la fois son consentement sur le formulaire du site et le confirmer par la suite dans le mail de confirmation que lui fait parvenir l’entreprise. Le consentement du consommateur ne sera par ailleurs plus définitif, puisque ce nouveau règlement exige que l’internaute ait facilement la possibilité d’annuler à tout moment son consentement. Il revient donc à l’entreprise de prévoir cette option d’annulation en créant pour cela un lien sur son site.